☎ JF coquine nouvelle sur la region

photos femme zoophile Je fais découvrir la zoophilie à ma chérie

Stéphanie, ma chérie, est une jeune femme très libérée. Elle a l’habitude de venir me rendre visite, pour me raconter ses journées car nous ne vivons pas ensemble. Un soir, alors que je regarde la télé, elle vient me voir, vêtue léger ; une petite jupette assez courte qui laisse apparaître le haut sans soutien gorge avec ses petits nichons, et une culotte rouge en dentelle. Mon chien, Cabriole, se trouve à mes pieds. A peine ma chérie assise, Cabriole se retrouve le museau entre ses cuisses. La jeune femme le repousse un peu brutalement en cherchant à comprendre, le geste de l’animal. Je lui fais remarquer que Cabriole est un mâle comme les autres et que probablement il a senti quelque chose d’intéressant. Un peu consternée, elle me regarde et me dit qu’effectivement elle a très envie de sexe. Je lui dis de ne pas chercher très loin car, les chiens ont un odorat assez développé. Tout en continuant à regarder la télé, Stéphanie reste toute pensive de ce qui vient de se passer. Après milles réflexions, elle me demande ce qui aurait pu se passer si elle n’avait pas repoussé le chien. Je lui réponds que le chien aurait pu lécher son sexe à l’instar de ce que je lui fais souvent à elle. Souriante, elle me regarde avec un air pensif. Quelques minutes après, elle écarte légèrement ses cuisses et appelle le chien pour découvrir les vertus cachés de la zoophilie. L’animal ne se fait pas prier. Il commence par sentir, puis léche la petite culotte assez fine. La femelle qui semble apprécier les initiatives du chien, écarte son slip, et ouvre bien ses jambes. L’animal en profite pour la lécher longuement sur les lèvres de son sexe, puis dans le passage intime entrouvert…. Toute rouge, Stéphanie souffle comme une folle et semble prendre du plaisir. Subitement elle écarte ses lèvres vaginales avec ses doigts pour faciliter la pénétration en profondeur de la langue râpeuse du chien. La bête est totalement excitée, en témoigne son sexe sortie de son fourreau. Le chien hyper excité avec une bonne longueur de sexe, saute sur ma salope de petite amie qui n’attendait plus que ça…. Prise de peur et de panique, Stéphanie se leve et le repousse avec vigueur. Le chien qui a du mal à comprendre ce geste de la femelle effarouchée, se réfugie entre mes pieds tout en en la regardant drôlement. Stéphanie se justifie en disant que le chien voulait la monter comme sa chienne. J’en profite pour lui expliquer qu’il existe des milliers de femmes dans le monde qui font l’amour avec des chiens. Que de plus, contrairement aux hommes, ces derniers ont la particularité d’être plus endurants. Je lui conseille de faire des recherches sur internet, pour se rendre compte de la véracité des informations que je lui fournis. Toute souriante soudainement, elle me dit qu’après réflexion, elle souhaite aller plus loin dans l’expérience de sexe avec Cabriole, à condition que je l’aide. Curieux et excité de voir ma chérie se faire prendre par mon chien, j’accepte bien volontiers. Aussitôt, elle tape sur ses genoux et appelle mon compagnon canin. Tout content mais un peu craintif, le chien s’avance vers la Stéphanie. Celle-ci dégrafe ses vêtements qu’elle avait remis, puis enleve aussi son slip. Sans plus tarder, elle écarte largement ses cuisses un peu tremblantes d’appréhension et ouvre les lèvres de son orifice de femelle avec ses mains. Le chien semble avoir tout compris puisqu’il il se met à la lécher au plus profond de son intimité. Surprise par la façon dont le chien la léche, Stéphanie me fait comprendre qu’elle aime beaucoup… Le mâle est aussi très agité car son sexe sort subitement de son fourreau. Il a pris une bonne grosseur et une longueur assez impressionnante. La femelle comprent que l’heure, des bonnes choses est arrivée. Aussitôt, allongée sur le lit, elle se positionne offerte, cuisses écartées. Cabriole comprent vite et saute sur la femelle. Dans des mouvements désordonnés et violents, essaie de la pénétrer. La belle bite du chien cherche un peu sauvagement l’entrée d du passage intime de Stéphanie. La chienne impatiente positionne l’engin de la bête et par un violent coup de rein l’oriente jusqu’au au plus profond de son ventre. La petite chienne pousse une série continue de petits cris de douleur et de surprise qui sont vite remplacés par d’autres de jouissances. A ce moment, ma chérie m’avoue que jamais elle n’a été pénétrée aussi profondément et aussi violemment, que ce soir! Elle me dit aussi qu’elle sent le sexe du chien grossir et remplir totalement, son étroit vagin. Je la rassure en lui indiquant que même si son vagin est étroit, il est tout de même très élastique. Cependant elle pleurniche un peu en disant qu’elle sent la bite du chien enfler encore dans son vagin brûlant. Une fois bien au fond du ventre de sa femelle , le chien effectue des va et vient de plus en plus rapide et violent que Stépanie apprécie beaucoup. Par des mots crus, ma chérie, très agitée incite le chien à accélérer encore avec des mots tels que : « vas- y, vas- y fort, oh oui !, oh…oh …. » A un certain moment, Stéphanie se positionne à quatre pattes pour que le chien la prenne en levrette. Puis elle se met à hurler quelle va jouir et aussitôt le chien devint statique. Deux minutes après, le chien ne peut plus tenir et explose en plusieurs jets puissants au fond du ventre de sa chienne. La scène est fort agréable à observer, et tout d’un coup, je sens ma bite bander extrêmement fort. Je m’imagine être à la place du chien occupé de défoncer ma chérie… Après un moment, le chien se dégage tout en laissant échapper un flot de liquide, qu’il se met à lécher aussitôt. Je prends un petit moment pour discuter avec Stéphanie encore sonnée par ce qu’elle vient de vivre . Elle me dit que l’amour avec un chien est aussi agréable qu’avec un homme à la seule différence que pour un chien c’est beaucoup plus intensif et plus long. Elle ajoute aussi que ce fut un moment inoubliable, et une expérience enrichissante qu’elle n’hésiterait pas à recommencer.Elle est adepte de zoophilie! Aussitôt dit aussitôt fait,je baise à mon tour Stéphanie qui prend le temps de dire qu’elle reviendra dans quelques jours pour se faire baiser, sucer, et sodomiser par mon compagnon canin. Le sujet est zoophile images, photo zoophile hard, roman photos porno.