☎ JF coquine nouvelle sur la region

Voir la vidéo

Cette beurette a découvert l’espèce chevaline en même temps qu’elle s’installait en province pour son nouveau boulot. Elle y a d’abord prêté un intérêt tout respectable en tant qu’apprentie cavalière, mais, quand elle a découvert ce que son compagnon qui la portait cachait (difficilement au vu de la longueur) sous son ventre, elle a commencé à fantasmer sévèrement. Elle a craqué finalement, et cela fait maintenant deux bonnes années qu’elle empoigne, à chaque fin de promenade ou au milieu d’icelle selon ses humeurs et le temps, la longue verge souple de son cheval préféré, et qu’elle la dirige vers son anus dont elle ne se doutait pas qu’il pouvait engloutir avec tant de ravissement pareil engin.