☎ 1 femme chez toi en 30 mins

Voir la vidéo

Le chien de cet homme manifeste depuis plusieurs semaines comme un ennui profond, et une langueur triste, que rien n’arrive à distraire. Il a tout essayé, mais rien n’y a fait. Il s’est donc adressé à son vétérinaire. Le toubib, en entendant la description des symptômes, n’a pas été long à réagir. Il a proposé d’envoyer son assistante, qui, a-t-il dit, était la personne idoine pour soigner ce qu’avait le clebs dépressif. L’assistante est arrivée très vite après leur conversation, et, quelques gestes d’auscultation plus tard, elle se désapait complètement, et offrait sa chatte grande ouverte au membre viril du chien, en demandant au maître de l’aider à se faire baiser. Gageons qu’avec un tel traitement, le grand cabot ne tardera pas à retrouver l’entrain d’un jeune chiot !