☎ Femme infidele cherche rencontre

video porno animal Je vois deux filles qui baisent avec un étalon

Je me promène dans la campagne en profitant de ce beau week end lorsque mon attention est attirée par une scène insolite… Les deux jeunes femmes que je découvre sont totalement nues. Et elles s’activent entre les pattes d’un cheval dont la bite énorme est incroyablement longue et tendue… Les deux femelles ont manifestement la même envie de se faire baiser par le cheval. J’ai de la chance, elles n’en sont qu’aux préliminaires !… L’animal est apparemment une bête sauvage et nerveuse qui plaît beaucoup aux deux filles follement excitées. Au contact du cheval, elles se sentent parfaitement bien l’une comme l’autre avec cette énorme bite qui passe entre leurs mains. Les deux jeunes femmes sont tellement complices qu’elles se partagent l’animal sans avoir à rien demander. L’une s’occupe de la bite du cheval en le masturbant énergiquement tandis que l’autre se courbe devant lui. La position parfaite pour être prise par derrière. La première commence à sérieusement exciter l’étalon en introduisant la bite de la bête dans sa bouche qui se dilate pour pouvoir l’acceuillir. Je vois que l’autre fille vibre déjà d’envie de se faire pénétrer par son orifice de femelle bien mouillé de son foutre. Le cheval s’excite ardemment et sa bi te se dresse très rapidement encore plus. Il stimule grave, bien prêt à attaquer le sexe des femelles et à défouler sa grand bite dans leurs vagins trop étroits. La pompeuse sort la bite de l’animal de sa bouche et la passe entre les cuisses de sa copine pliée en deux, placée pour se faire mettre par derrière. Elle tient fermement la bite du cheval et pilonne le sexe éclaté de sa partenaire. La baisée se maintient difficilement en position de levrette sous les coups de boutoir de l’engin qui lui défonce le vagin. Elle cherche la meilleure position en écartant bien ses jambes qui tremblent de plus en plus… L’autre femme tient toujours dans sa main la grosse bite qu’elle sort du vagin dilaté de la baisée pour l’enfoncer très fort dans son petit cul, à elle. A voir sa physionomie métamorphosée, gri maçante, je me rend compte que la jeune femme sent bien la bite qui remplit son anus. Puis qu’elle apprécie amplement de se faire ramoner le ventre, même si c’est douloureux. Elle jouit longuement de ces coups de bite bien dure dans son cul. Je vois l’anus qui s’élargit , prêt à éclater. La pénétration est si démentielle, exaltante, que la fille se masturbe elle-même la main entière dans son orifice de femelle trempé de foutre. Puis l’autre fille prend le relais et se fait enfiler par l’animal entre ses fesses… L’une comme l’autre deviennent les femelles en chaleur de l’animal qui ne se lasse pas de les ramoner avec vigeur par leur deux trous offerts. Les juments acceptent volontiers le sperme abondant de l’étalon en rut d ans leurs orifices intimes. Le jus épais coule de leur trou, sur leur ventre, leurs cuisses. Elles se lèchent avec frénésie et avalent le jus en s’embrassant goulument. Le cheval parait appaisé, lui aussi, de s’être déchargé dans les orifices intimes des deux juments. Un peu jaloux, un peu envieux je reprends ma balade dans tous mes états. Faudra que je tente moi aussi, très vite, l’expérience… Avec des femelles et un canasson… Le sujet est roman photos porno, vidéo zoophilie, photo zoophilies.