☎ Femmes mariees libertines

photo sex cheval La grosse salope a trop envie du cheval !

Aurélie était la femme d’un de mes amis. Elle était plutôt forte et dotée de gros seins aux tétons souvent durcis par le désir. La jeune femme suintait entre ses jambes une humeur blanche et odorante quand elle était en émoi! Ses cuisses épaisses se touchaient en marchant ce qui lui permettait d’emprisonner son clitoris en forme de bite virile entre les lèvres épaisses de son abricot fendu et toujours moite. Elles permettaient ainsi de se faire jouir sans que son entourage ne se rende compte de rien ! Elle était d’une sensualité presque maladi ve et tout ce qui touchait au sexe la mettait en grand émoi. Comme de voir Sultan l’étalon noir qui piaffait dans son box de l’écurie monter les juments qu’il devait saillir ! L’énorme sexe de l’animal totalement sorti de son étui soyeux, sa hampe longue et raide se collant sous son ventre laineux tout comme son gland noir et plat au méat palpitant ! Aurélie sentait sa chatte s’inonder quand elle voyait l e cheval piaffer lorsqu’on le conduisait vers la jument à saillir e t que son long sexe à la hampe blanche et rose se balançait entre ses pattes arrière! Puis encore,après la monte,alors que le sexe de l’étalon, laissaient fuser encore de longs jets de sperme qui jaillissaient loin dans l’herbe et faisait saliver d’envie une Aurélie qui en connaissait la saveur et l’épaisse gluante! Car un beau matin ,mise en émoi par un long rêve érotique dont Sultan avait été l’objet de la séquence et le sujet principal,elle n’avait pas résisté à la tentation de se glisser dans le box de l’étalon. Alors,en se penchant un peu, et avec les jambes molles d’émotion, elle avait caressé les bourses noires et soyeuses du cheval qui s’était mis à bander sous ses doigts! Faisant jaillir sa longue bite bestiale à la hampe toute luisante d’humeur chevaline! Voyant l’effet produit par sa caresse Aurélie n’ av ait pas résisté à encercler la tige de ses grands doigts nerveux et musclés. Elle avait entrepris de branler le cheval en s’empoissant la main de sa glissante humeur dont la seule odeur la rendait folle ! S ous la caresse,le cheval s’était mis à piétiner sur place puis à se cabrer en hennissant. Soudain Aurélie avait senti monter le flux du sperme dans la hampe qu’elle n’avait pas pu s’empêcher d’orienter vers elle. Elle s’était positionnée pour recevoir en plein visage et entre ses lèvres grandes ouvertes les jaillissements puissants. Elle en avait redécouvert avec beaucoup d’émotion la saveur et l’odeur qui lui avaient laissées l’envie de recommencer souvent ce comportement en se disant que la prochaine fois elle oserait faire plus, bien plus… Elle le ferait en ouvrant toute grande sa bouche avide. Elle lui sucerait le gland et tenterait,en s’allongeant sur des ballots de paille placés sous le ventre du cheval. Elle se ferait entrer dans sa cramouille béante et inondée de cyprine, ce gland si troublant au méat blanc dont le centre laissait voir le conduit d’éjection en forme d’extrémité d’une paille. Elle le ferait après s’être caressée le visage et les lèvres avec le gland noir ! Sous la caresses de ses doigts et de sa bouche, il ne manquerait pas de juter en l’inondant d’un flot de foutre gluant et odorant ! Il faut vous dire que le jour était enfin arrivé pour elle de le faire véritablement… Le sujet est porno zoophile gratuit, photo zoophile homme, photo porno avec animal.